Communiqué pré course
Moncton, le 6 avril 2018 –
La Course de nuit électrisante sera de retour pour une troisième édition le 15 juin prochain. Marcheurs et coureurs sont invités à participer à cette course qui vise à amasser des fonds pour soutenir les patientes atteintes du cancer du sein. Le départ sera donné à 21h devant le Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard.

« La Course de nuit électrisante regroupe tous les éléments nécessaires pour en faire une soirée mémorable : de l’activité physique, l’occasion de socialiser et s'amuser entre amis et famille ainsi que l’occasion d’appuyer une excellente cause », explique Dre Jocelyne Hébert, chirurgienne au Centre de santé du sein et membre du comité organisateur.

La Course de nuit électrisante s’adresse aux adeptes et aux débutants. Les participants ont l’option de marcher, courir ou combiner marche et course sur une distance de cinq kilomètres. L’an dernier, l’événement s’est déroulé dans une ambiance festive et a permis d’amasser 20 000 $.

Les fonds amassés par l’édition 2018 iront toujours vers le maintien des services non assurés offerts aux patientes en besoin et à l’amélioration de la qualité de vie des patientes du Centre. De plus, cette année, une part de la somme recueillie ira au développement d’une clinique de suivi pour les patientes à risque élevé, ainsi que pour la mise sur pied d’un service de dépistage génétique.

Jacques B. LeBlanc, président-directeur général de la Fondation CHU Dumont, se dit convaincu que la troisième édition sera un autre succès retentissant pour la Course de nuit électrisante.

« Nous sommes très chanceux de pouvoir compter sur l’expertise de l’équipe du Centre de santé du sein au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. En participant à cette course, le public vient montrer son appui au personnel du Centre et aux patientes qui y reçoivent des soins de grande qualité. L’an dernier, plus de 500 personnes ont accepté l’invitation et ont permis de recueillir une somme de 20 000 $ qui a fait une réelle différence dans la vie de ces patientes. Nous espérons nous dépasser encore une fois cette année. »

-30- 


Inscriptions en ligne : runningroom.com ou au bureau de la Fondation CHU Dumont

Coût d’inscription : 30 $ / 35 $ par participant après le 31 mai

Date limite pour recevoir un t-shirt : 10 juin

Médias :

Isabelle Stewart

Agente des communications

Fondation CHU Dumont

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

506-869-2106

Moncton, le 5 avril 2018 - La Semaine de la santé mentale sera célébrée en grand au Nouveau-Brunswick, alors que l’événement Un phare dans la nuit sera de retour pour une cinquième édition! Cette année, les organisateurs proposeront un grand spectacle, une exposition d’art, ainsi qu’une marche/course de 5 km.

«Nous sommes très heureux de voir l’évolution de cette activité rassembleuse et positive, explique le Dr Patrick Marcotte, psychiatre au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et instigateur d’Un phare dans la nuit. Notre objectif principal avec Un phare dans la nuit, c’est de faire parler positivement de santé mentale. Certains des participants à l’événement ont eux-mêmes été confrontés à des problèmes de santé mentale, alors que d’autres y prennent part pour appuyer la cause. Nous invitons la population à venir soutenir la cause, soit en se joignant à nous pour faire de l’activité physique, ou en assistant à notre grand spectacle qui, encore une fois, en mettra plein la vue!»

La Semaine de la santé mentale s’ouvrira avec la marche/course d’Un phare dans la nuit le 6 mai à compter de 9h30, au Stade Moncton 2010. L’inscription, au coût de 20 $, se fera sur place. L’entrée est gratuite pour les enfants.

Le samedi 12 mai, le public est convié à la Salle Jeanne-de-Valois pour le grand spectacle d’Un phare dans la nuit, ainsi que l’exposition d’art. L’exposition commencera à 17h, alors que le spectacle sera présenté à compter de 19h. L’entrée est libre, mais les dons seront acceptés à l’entrée.

«J’ai eu la chance de voir le calibre des artistes de cette année, et je peux vous assurer que les gens auront droit à un excellent spectacle, affirme Frank Williams, porte-parole de l’événement. En tant qu’infirmier en santé mentale et musicien, je sais à quel point les arts peuvent avoir un impact positif sur notre état d’esprit et sur notre santé en général. Les artistes qui seront présents cette année auront consacré beaucoup de temps et d’énergie afin de venir présenter le fruit de leur travail, et je souhaite de tout coeur que le public soit au rendez-vous pour les appuyer.»

Pour Jacques B. LeBlanc, Président-directeur général de la Fondation CHU Dumont, l’événement Un phare dans la nuit a une importance particulière.

«La Fondation CHU Dumont appuie cet événement parce que nous croyons fermement en l’importance d’en faire plus pour parler positivement de santé mentale dans notre société. Nous devons unir nos efforts afin de mettre fin aux préjugés entourant la santé mentale. Nous sommes ravis de voir que l’événement continue de connaître du succès, et nous invitons le public à venir en grand nombre encore une fois cette année.»

Le thème de la 5e édition

Pour cette cinquième cuvée d’Un phare dans la nuit, les organisateurs ont retenu le thème des multiples visages des troubles mentaux.

« Il y a des points communs entre les divers troubles mentaux, comme la souffrance, la stigmatisation ou l’incompréhension, l’isolement, le déraillement de la perception de soi, des autres, de la vie et du futur, explique le Dr Patrick Marcotte. Toutefois, on a tendance à tort à mettre dans le même panier, sans distinctions, les problèmes de santé mentale, alors qu’en fait, comme pour la santé physique, de nombreuses maladies et dimensions sont en jeu. Les attitudes et interventions à préconiser varient selon les problématiques identifiées. Pour une société qui saisira mieux la réalité du domaine de la psychiatrie, il faut rapidement en venir à une vision plus nuancée. »

Pour obtenir plus de détails sur les activités d’Un phare dans la nuit 2018 :
Web : www.chudumont.ca (Campagnes et événements > Un phare dans la nuit)
Par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour faire un don : www.chudumont.ca
-30-

 

MÉDIAS
Pour faire une entrevue :
Denis Robichaud
Directeur des communications et des relations publiques
Fondation CHU Dumont
506 869-2835
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Moncton, le lundi 5 février 2018 - La huitième édition du Tour de l’espoir sera la plus courue de son histoire, avec 121 cyclistes inscrits à l’événement! Le Tour de l’espoir, c’est un événement cycliste de 650 km étalé sur quatre jours, qui permet d’amasser des fonds pour la campagne de l’Arbre de l’espoir, tout en sensibilisant la population à l’importance d’adopter de saines habitudes de vie. En 2017, l'événement avait permis d’amasser une somme de 160 000 $.

Encore une fois cette année, des cyclistes des quatre coins de la province se joindront à l’événement :
  • Région Chaleur : 31
  • Sud-Est : 29
  • Région d’Edmundston : 22
  • Péninsule acadienne : 16
  • Saint-Quentin/Kedgwick : 12
  • Grand-Sault : 3
  • Comté de Kent : 3
  • Fredericton : 2
  • Saint-Jean/Rothesay : 2
  • Rogersville : 1
En 2017, le Tour de l’espoir avait attiré 67 cyclistes, alors qu’une cinquantaine de participants avaient pris part à l’édition de 2016. Le comité organisateur du Tour de l’espoir se réjouit du nombre d’inscriptions cette année.

« C’est tout simplement incroyable de voir l’intérêt que suscite l’événement cette année, affirme la Dre Carole Williams, coprésidente du Tour de l’espoir. Le Nord-Ouest, le Restigouche, la région Chaleur, la Péninsule acadienne et le Sud-Est seront très bien représentés, et encore une fois cette année, nous aurons des cyclistes de plusieurs groupes d’âge et avec différents niveaux d’expérience. Tous et toutes seront là pour nous aider à amasser des fonds pour la 30e campagne de l’Arbre de l’espoir. Je peux vous assurer que les fonds amassés feront une réelle différence dans la qualité des soins qu’on peut offrir aux patients atteints du cancer, ici même au Nouveau-Brunswick. »

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Denise Landry Nadeau, coprésidente de l’événement, entrevoit l’édition 2018 du Tour de l’espoir.

« Quel beau groupe de cyclistes nous aurons pour cette huitième édition! Parmi ces 121 participants, nous avons des cyclistes pour qui ce sera une première expérience, et d’autres qui ont pris part à plusieurs éditions du Tour de l’espoir. Si je me fie aux éditions passées, une belle camaraderie va se développer au sein du groupe de cyclistes. Et n’oublions pas la cause dans tout ça! Nous amasserons des fonds pour la 30e campagne de l’Arbre de l’espoir tout en faisant la promotion d’un mode de vie sain et actif. »

Le comité organisateur se réjouit de la popularité croissante de l’événement, et lance par ailleurs un appel au public, afin de trouver des bénévoles prêts à mettre la main à la pâte pour assurer le bon déroulement de l’événement cycliste.

« Nous sommes très heureux du nombre d’inscriptions. Ça dépasse largement nos attentes, explique Jacques B. LeBlanc, organisateur en chef de l’événement. Toutefois, avec autant de cyclistes, nous devrons nous assurer d’avoir un plus grand groupe de bénévoles cette année. Ceux et celles qui ont donné de leur temps lors de nos dernières éditions vous le diront : il s’agit d’une fin de semaine bien remplie, mais lors de laquelle on s’amuse tout en se faisant de nombreux nouveaux amis. Nous invitons tous ceux et celles qui veulent nous donner un coup de main à communiquer avec nous. »

2018 sera une année importante pour la campagne de l’Arbre de l’espoir, qui fêtera son 30e anniversaire. Depuis ses débuts en 1989, la campagne a permis d’amasser 26 millions de dollars. Les dons permettent d’améliorer les soins offerts au Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard de Moncton et dans les unités satellites du nord de la province, d’appuyer les efforts de recherche contre le cancer, et d’améliorer le confort des patients qui séjournent gratuitement à l’Auberge Mgr-Henri-Cormier.
 
Pour devenir bénévole au Tour de l’espoir 2018 :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
506 869-2835

Pour appuyer un participant du Tour de l’espoir 2018 :
www.tourespoir.com

MÉDIAS
Pour faire une entrevue ou pour obtenir plus de détails :
Denis Robichaud
Directeur des communications et des relations publiques
506 869-2835
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le 23e Gala de la Saint-Valentin de la Fondation CHU Dumont, présenté par la Banque Nationale, a encore une fois connu un succès remarquable, permettant d’amasser 95 000 $ pour l’amélioration des soins au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

Le Gala de la Saint-Valentin, qui se tenait au Delta Beauséjour de Moncton, est un des événements de marque de la Fondation CHU Dumont. Chaque année, les recettes de la soirée sont investies dans l’amélioration des soins et des services de santé offerts au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. Cette année, les fonds amassés viendront appuyer trois secteurs de l’hôpital : le service de néphrologie, le bloc opératoire et le service d’urologie.

La Dre Kathy Ferguson est chef du Service de néphrologie.

« Le patient reçoit actuellement ses traitements d’hémodialyse à l’hôpital à raison d'un minimum de 3 fois par semaine. Chaque traitement est d’une durée habituelle de quatre heures; ce qui n’est pas évident pour certains patients – ceux qui travaillent à temps plein par exemple. L’objectif de notre projet, c’est de permettre à certains patients de recevoir leurs traitements à domicile. Une part des recettes du 23e Gala de la Saint-Valentin sera utilisée pour faire l’achat d’appareils qui permettront de transférer ces patients à domicile, et nous sommes très reconnaissants pour l’appui reçu lors de cette soirée. »

Le 23e Gala de la Saint-Valentin a attiré plus de 500 convives. Lors de cette soirée riche en gastronomie et en musique, les participants ont eu droit à un souper gastronomique quatre services, préparé par le chef cuisinier exécutif du Delta Beauséjour, Stefan Müller. La soirée a été couronnée par une fête après-gala, mettant en vedette le groupe Nine Mile River.

Les invités ont aussi eu l’occasion de participer à un encan silencieux et à un encan en direct, afin de courir la chance de remporter un des nombreux prix, dont un voyage à Montréal pour aller voir une partie des Canadiens, une soirée « chef à la maison » avec le chef cuisinier Stefan Müller, et un forfait comprenant un repas au restaurant Windjammer et une nuitée au Delta Beauséjour.

« Le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont compte sur l’appui de la Fondation CHU Dumont pour maintenir son niveau d’excellence en ce qui concerne les services de santé qui y sont offerts, explique le Dr Martin Robichaud, directeur médical au CHU Dumont. Grâce au Gala de la Saint-Valentin, nous serons en mesure d’appuyer l’amélioration des soins dans trois secteurs de notre hôpital.  Je remercie sincèrement ceux et celles qui ont participé à cet événement de marque.»

Réjean Després est vice-président – particuliers et entreprises – à la Banque Nationale. Il se réjouit du succès de l’événement.

« La Banque Nationale est fière de commanditer le Gala de la Saint-Valentin depuis 1995. Une des priorités de notre organisation est d’appuyer activement le développement économique et social des communautés qu’elle dessert et toute communauté où il fait bon vivre doit permettre l’accès à des soins et services de santé de qualité. C’est pourquoi nous sommes fiers de poursuivre notre partenariat avec la Fondation CHU Dumont. »

Pour sa part, le président du Conseil d’administration de la Fondation CHU Dumont, René Collette, se dit très reconnaissant de l’appui continu du public envers les activités de la Fondation.

« Nous sommes choyés de pouvoir compter sur l’appui de la population pour des événements comme le Gala de la Saint-Valentin, affirme-t-il. Je pense que les gens comprennent bien l’impact majeur de leur participation à une telle activité. Les retombées sont claires et évidentes. Grâce à la générosité des participants et des commanditaires, notre Centre hospitalier sera en mesure d’aller de l’avant avec trois projets prioritaires. Les invités au Gala de la Saint-Valentin et les partenaires de l’événement peuvent être fiers d’avoir contribué concrètement à l’amélioration des soins offerts au CHU Dumont! »
-30-

Médias :
Denis Robichaud, Directeur des communications et des relations publiques
Fondation CHU Dumont
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le jeudi 1er février 2018 – Les auditions en vue de la cinquième édition de l’événement Un phare dans la nuit auront lieu le dimanche 25 février prochain à Moncton.

Un phare dans la nuit, c’est une campagne proposant une approche complète visant le rétablissement en santé mentale. La campagne met aussi l’accent sur la sensibilisation, afin de démystifier les troubles de santé mentale auprès de la population générale. L’événement aura lieu du 10 au 12 mai 2018 à Moncton.

Les organisateurs sont à la recherche de musiciens, chanteurs et danseurs qui souhaitent montrer leurs talents sur scène, tout en contribuant à une excellente cause : la sensibilisation aux maladies mentales.

Le Dr Patrick Marcotte, psychiatre au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, est l’idéateur d’Un phare dans la nuit.

« Certains participants ont eux-mêmes été confrontés à des problèmes de santé mentale. D’autres participent à un Un phare dans la nuit pour appuyer la cause. Nous avons eu énormément de succès avec les éditions passées, et les commentaires des participants et du public sont toujours très positifs. Pour les participants, il est très bénéfique de se retrouver devant public et d’avoir l’occasion de partager leur talent et leur passion. Malheureusement, même si on est en 2018, il y a encore tellement de fausses conceptions néfastes qui rongent le domaine de la santé mentale. Cet événement rassembleur nous permet de remettre les pendules à l’heure, tout en braquant les projecteurs sur les réussites et les talents d’ici. »

L’artiste Ronaldo Richard a eu l’occasion de participer à l’événement dans le passé. « Un phare dans la nuit, c’est un événement qui occupe une place spéciale dans mon cœur.  Mes participations à l’événement m’ont donné l’occasion de partager mon monde intérieur avec un public des plus réceptif et respectueux. Je me suis senti entouré par un grand cercle d’ami(e)s, et j’ai eu l’occasion de me dépasser et de partager ma passion. J’encourage fortement les gens qui ont un talent à partager à se présenter aux auditions pour avoir un avant-goût de cet événement! »

La Fondation CHU Dumont est fière d’appuyer la tenue de la cinquième édition d’Un phare dans la nuit. Jacques B. LeBlanc est le PDG de la Fondation.

« Il est clair dans mon esprit qu’on doit parler davantage de santé mentale dans notre société.  Il existe encore malheureusement plusieurs tabous autour de cet enjeu important, mais je suis convaincu que des événements comme Un phare dans la nuit contribuent à briser les tabous. Grâce à cet événement annuel et aux nombreux artistes qui acceptent d’y participer, on parle positivement de la santé mentale, et on amasse des fonds pour améliorer les soins offerts aux patients. J’espère que les artistes de la région seront nombreux au rendez-vous cette année! »

Frank Williams devient porte-parole

Les organisateurs d’Un phare dans la nuit sont par ailleurs fiers d’annoncer que l’artiste Frank Williams sera le porte-parole de l’événement. Bien connu comme chanteur, musicien et finaliste à la populaire émission La Voix, Frank Williams est aussi infirmier en santé mentale au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

« C’est une cause qui me tient beaucoup à cœur, affirme-t-il. Dans ma carrière en santé mentale, j’ai constaté à quel point les arts peuvent jouer un rôle important dans le rétablissement d’une personne. Un phare dans la nuit est un événement inclusif et une occasion en or de monter sur la scène et présenter le fruit de son travail. J’encourage fortement ceux et celles qui ont envie de partager leur talent et leur passion à se présenter aux auditions le 25 février prochain! »

Les auditions pour les artistes en chant, musique et danse auront lieu le 25 février 2018, de 9h à 16h, à la Salle Jeanne-de-Valois du Centre universitaire de Moncton. Les artistes qui souhaitent s’inscrire peuvent envoyer un courriel à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

L’événement Un phare dans la nuit, qui aura lieu du 10 au 12 mai, donnera aussi une place importante aux artistes qui oeuvrent dans d’autres domaines. Ceux et celles qui souhaitent exposer ou présenter des livres, peintures, dessins, photographies, tricots et sculptures peuvent faire part de leur intérêt en envoyant un courriel à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

-30-
 
Médias :
Denis Robichaud, Directeur des communications et des relations publiques
Fondation CHU Dumont
Téléphone : 506 869-2835 / Cellulaire : 506 380-8134
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notre mission

Engager pleinement les partenaires et la communauté dans l’amélioration des services de soins de santé du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Chaque don fait envers le CHU Dumont

fait une différence substantielle dans la livraison des soins de santé.

Faites un don